Image par Sabine Zierer de Pixabay

Lorsque j’ai fait mes débuts dans la santé et la performance, je me suis rapidement intéressé à l’optimisation de mes facultés de concentration pour pouvoir être plus efficace plus rapidement, pour l’écriture par exemple. Je vous partage 7 conseils qui fonctionnent pour moi.

Conseil n°1

Je consomme le plus régulièrement possible les 10 aliments suivants qui sont bénéfiques pour le cerveau (et le reste): avocats, petites baies diverses, huile de coco (miam dans le café), saumon, noix, oeufs, curcuma, chocolat noir et feuilles vertes diverses (ex. épinards).

Conseil n°2

Je m’assure que mon environnement de travail est adapté, c’est-à-dire calme et bien rangé. J’évite aussi les distractions en mettant mon téléphone sur silencieux et en le mettant de côté. Si je travaille sur ordinateur, je ferme Facebook et les outils de messagerie. Tous nos outils connectés et interactifs nous sur-stimulent à longueur de journée et en quelque sorte nous entraînent à être distrait.

Conseil n°3

Je choisis le bon moment en fonction de mon chronotype. Dans son livre Quand, le Dr Breus définit quatre chronotypes, c’est-à-dire qu’il existe dans la population 4 formes du gène PER3 responsable de notre réactivité au ryhtme circadien (jour/nuit). On retrouve ainsi les ours (représentés par 50% de la population avec un rythme de type 9-18h), les lions (10 à 20%, décalés d’1 ou 2 h plus tôt), les loups (15 à 20%, décalés d’1 ou 2 h plus tard) et les dauphins (environ 10%, les insomniaques). Pour chacun de ceux-ci, il existe un moment idéal pour diverses activités (sport, discussion importante, prise de médicament, etc.). Ainsi, moi qui suis un ours, je me concentre mieux entre 10 et 13h, et entre 18 et 23h (voire plus tard parfois).

Conseil n°4

Je suis attentif à ce que je fais avant. J’ai remarqué par exemple qu’après un bon repas, je vais avoir plus tendance à m’endormir; de même si je fais un entraînement intense de type anaérobie. A l’inverse, m’entraîner de manière plus cool en aérobie va favoriser l’oxygénation du cerveau et la circulation du sang et de la lymphe.

Conseil n°5

Je veille à bien m’oxygéner en aérant suffisamment la pièce ds laquelle je suis et je veille à bien respirer.

Conseil n°6

Je fais des pauses toutes les 30min environ. Je bouge un peu en croisant mes membres gauches et droite (genou droit touche coude gauche et inversement). Notre hémisphère droit gère nos membres gauches, et inversément. Les faire franchir la ligne médiane de notre corps va favoriser la connexion entre les deux hémisphères du cerveau.

Conseil n°7

Je lis à la Fast and Furious.
Lorsque nous roulons plus vite, nos sens sont plus en alerte que si nous roulons plus ‘pépère’ car notre cerveau réagit au mouvement et à la vitesse. Ainsi pour lire, je suis mon texte du doigt en imposant une certaine vitesse de lecture (pas trop vite sinon c’est le crash 😜). Je ralentis si je me rends compte que je n’assimile pas le texte. J’arrête également le mouvement de mon doigt avant d’atteindre les extrémités du texte car notre cerveau est capable de reconstruire les mots manquants. Je pense gagner au moins 30% en efficacité de lecture de la sorte. 

Et vous, d’autres astuces à partager ? 


Rendez-vous la semaine prochaine pour aborder le Biohacking !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •