Photo by Daniel McCullough on Unsplash

J’ai poursuivi mon défi personnel cette semaine en découvrant 2 nouveaux modules de la formation de coaching “Core 100” de Tony ROBBINS et Cloé MADANES.

Une des thématiques abordée était la psychologie des besoins humains, dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui.

Nos comportements sont ainsi notamment influencés par 6 besoins, qui vont définir nos priorités. Nous devons en effet satisfaire ces 6 besoins, de manière consciente ou inconsciente, pour nous sentir heureux et épanoui.

Nos 6 besoins

La certitude/le confort

Nous sommes tous en recherche de stabilité en ce qui concerne nos besoins fondamentaux que sont la nourriture, le logement et les autres ressources matérielles. Cette certitude peut aussi s’obtenir grâce à notre état d’esprit (attitude positive ou foi religieuse par exemple).

L’incertitude/la variété

Nous avons aussi besoin de changement, de variété, au travers par exemple de changement de décor, d’activité physique, de divertissement, sautes d’humeur, etc..

La signification/l’importance

Tout le monde a besoin de se sentir spécial, unique, important ou nécessaire d’une manière ou d’une autre. Ce besoin peut être satisfait en obtenant la reconnaissance des autres ou de nous-mêmes. Si ce besoin n’est pas rencontré, on peut par exemple se faire sentir important en adoptant un comportement inapproprié ou en insistant auprès des autres sur l’ampleur et la complexité de nos problèmes. Nous faire remarquer par tous les moyens en quelque sorte.

L’amour/la connexion

Les êtres humains ont besoin de se sentir liés à quelqu’un ou à quelque chose: une personne, un idéal, une valeur, une habitude et un sentiment d’identité. Cette connexion peut prendre la forme d’un amour ou simplement d’un engagement intense (on peut par exemple se sentir connecté par le biais d’une interaction agressive).

La croissance

Tout dans l’univers est soit en croissance, soit en train de mourir – il n’y a pas de troisième alternative. Nous ne sommes pas satisfaits spirituellement si nos capacités ne sont pas en expansion, si nous ne nous sentons pas évoluer.

La contribution

Tout comme nous ne pouvons survivre sans que les autres ne contribuent d’une manière ou d’une autre à notre bien-être (aucun bébé ne grandit seul), nous ne pouvons nous épanouir spirituellement si nous ne contribuons pas aussi aux autres.

Des besoins aux priorités

De manière générale, les quatre premiers besoins sont considérés comme fondamentaux. Ils sont liés à notre individualité. Chacun d’entre nous doit les satisfaire à un certain niveau. Les deux derniers besoins sont quant à eux de nature plus spirituelle en nous reliant à quelque chose de plus grand que nous, au collectif. Ils sont de ce fait indispensables à notre épanouissement personnel.

Par ailleurs, nous avons en général deux besoins qui prédominent parmi les six, ce qui explique en partie que nous n’avons pas tous les mêmes priorités. Ceci influence dès lors fortement tout type de relation, en fonction que ces besoins principaux soient similaires ou différents (voire opposés). Une personne qui apprécie la certitude vivra une vie radicalement différente de celle d’un individu qui apprécie l’incertitude/la variété. De même, une personne qui se concentre sur la signification/l’importance aura une interaction avec les autres très différente de celle dont le besoin numéro un est l’amour/la connexion.

Fort heureusement, une différence de besoins n’implique pas qu’une relation (amoureuse, amicale, professionnelle, etc.) ne puisse être agréable ou positive. Au contraire, prendre conscience de cette différence peut permettre de mieux comprendre l’autre et de s’enrichir mutuellement.

Lorsque nous savons quels sont les besoins auxquels une personne accorde le plus d’importance, nous pouvons rapidement comprendre

  • un grand nombre de choix et de schémas émotionnels de cette personne,
  • certains des comportements récurrents dans les relations de cette personne,
  • comment communiquer avec la personne d’une manière qu’elle appréciera et
  • quelles décisions sont susceptibles de lui apporter un nouveau niveau de clarté et d’épanouissement.

Comment satisfaire nos besoins

Chacun d’entre nous a dès lors établi des moyens de satisfaire ses six besoins de manière positive, négative ou neutre. Il y a en effet toujours un moyen de satisfaire un besoin ; la compétence consiste à trouver un moyen durable qui vous procure plus de plaisir et de bienfait que de douleur.

Toute activité, action ou émotion qui satisfait au moins trois besoins à un niveau élevé devient, en fait, une dépendance. Celles-ci peuvent également être positives, négatives et neutres.

Il peut exister des contradictions et des paradoxes quant à la manière de satisfaire les six besoins. Par exemple, le besoin de signification est souvent contradictoire avec le besoin d’amour et de connexion, car il est difficile d’aimer quelqu’un qui a besoin de se sentir important tout le temps. Le besoin de certitude est quant à lui contradictoire avec le besoin d’incertitude et de variété.

Croyances et besoins

Si les six besoins sont universels, les différences de comportement pour les satisfaire se retrouvent dans nos systèmes de croyances. Nos croyances sont en quelque sorte “les règles du jeu“.

Le même besoin humain peut ainsi être satisfait de manières très différentes.

  • par exemple, pour deux personnes qui considèrent l’amour/la connexion comme leur besoin numéro un, cela signifiera pour l’une avoir des problèmes suffisamment importants pour que les gens aient de la sympathie et s’occupent d’elle alors que pour l’autre, cela signifiera trouver constamment des moyens de donner et de faire plaisir aux autres.
  • Ou encore, pour deux personnes qui ont la signification comme besoin principal, l’une pourra satisfaire ce besoin en rivalisant avec les autres ou en les critiquant, tandis qu’une autre sera plutôt dans l’aide ou la contribution.

Bref, ces règles sont aussi illimitées et individuelles que les humains qui vivent sur cette planète.

Le tout est d’utiliser des règles qui nous font du bien, qui sont bonnes pour nous et qui, en fin de compte, servent le bien commun.

A défaut, nous devrons remplacer ces règles par de meilleures grâce à un coaching adapté. C’est ce que propose notamment la formation “Core 100“. 🙂

Si question ou commentaire, j’y répondrai avec grand plaisir !

Références

  1. Robbins-Madanes Core 100 training
  2. Do you need to feel significant ?
  3. 6 core human needs by Anthony Robbins
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •