Cet article participe à l’événement lancé par le blog secrets-de-mannequin sur le thème “Ce qui rend une femme belle et irrésistible”. J’y ai particulièrement apprécié l’article «L’homme qui inventa les top models» que je vous recommande de lire.

Sujet parfois tabou, les fesses ne laissent personne indifférent. Leur localisation au milieu du corps (sur l’arrière ;-)) en fait une cible de choix pour les yeux. Sur le plan esthétique, tous les goûts sont dans la Nature. Chacun appréciera ainsi à sa juste valeur galbe et rondeurs comme il l’entend.

Un rôle fonctionnel

Les fesses ont par ailleurs un énorme rôle à jouer au niveau fonctionnel. Malheureusement, peu en sont conscients et ne traitent donc pas ces pauvres fesses comme elles le méritent. Que du contraire, on s’assoit dessus !

Notre postérieur est composé de 3 muscles: le grand fessier, le moyen fessier et le muscle petit fessier. Ceux-ci sont sollicités lors de très nombreux mouvements comme marcher, courir, se lever, ramasser une charge, etc. 

L’amnésie fessière

Malheureusement, la plupart d’entre nous passe énormément de temps assis. Les fessiers sont ainsi de moins en moins sollicités. Ils perdent alors en masse musculaire et deviennent progressivement « paresseux », c’est-à-dire qu’ils ne font plus leur travail correctement. D’autres muscles sont ensuite obligés de prendre le relais et de compenser. Mais comme ils ne sont pas conçus pour cela, ils finiront à terme par ne plus en être capables. Ce sera la porte ouverte aux douleurs et blessures, principalement au niveau du dos. 

Pour les plus sportifs, sachez que des fessiers amnésiques limiteront à coup sûr vos performances, notamment au squat, exercice-clé pour les haltérophiles et les crossfitteurs par exemple.

Comment les travaillez ?

Vous l’aurez compris, tant sur le plan de la santé que sur le plan sportif, il vous faudra absolument travailler vos 3 muscles fessiers. La bonne nouvelle, c’est que vous les raffermirez par la même occasion ! Un grand fessier bien musclé donnera à vos fesses leur volume. Les petit et moyen fessiers contribueront à leur apporter une jolie forme.

Puisque les fessiers sont sensés intervenir dans de nombreux mouvements, il existe dès lors une multitude d’exercices pour les développer et les renforcer (squat, fentes, soulevé de terre, etc.). Pour autant que l’on soit capable de les activer correctement. 

Pour les réveiller, je vous conseille pour ma part ces 3 exercices :

Les exercices unilatéraux vous permettront de mettre en évidence un déséquilibre gauche-droite potentiel, et d’y remédier. En effet, un déficit d’activation des fessiers avec en plus un déséquilibre latéral est un risque accru d’hernie discale. Surtout si vous vous entraînez beaucoup, que ce soit avec des charges ou en course à pieds par exemple (comptez le nombre de chocs que vous imposez à votre région lombaire pendant votre séance).

Pensez à travailler en contrôle en gardant un temps sous tension suffisant. En d’autres mots, ralentissez la vitesse d’exécution par rapport aux vidéos. S’il vous faut une seconde pour monter sur la box et une pour redescendre, votre temps sous tension est de 2 secondes. Si vous ralentissez la descente sur 3 secondes, vous avez doublé votre temps sous tension et donc votre travail musculaire.

Un entraînement complet

Bien entendu, un bon entraînement se doit d’être complet et de solliciter l’ensemble du corps. Un bon travail des fessiers sera beaucoup plus efficace s’il est couplé à l’activation du périnée et de la sangle abdominale, incluant la musculature profonde. Ce qui impliquera par la même occasion un travail de la respiration comme on le retrouve en yoga, Pilates et approche posturo-respiratoire De Gasquet.

Cuisinez vos fessiers

Cela va sans dire que tout comme vos abdos, vos fessiers se construisent en bonne partie dans la cuisine. Assurez-vous d’avoir une alimentation équilibrée et de qualité. L’article «Les principes d’une vie saine et épanouie» vous donnera quelques bases qui pourront vous servir de filtres dans vos choix alimentaires.

Voilà, y a plus qu’à ! 🙂

Posez-moi vos questions ci-dessous, j’y répondrai avec grand plaisir !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •