Le blog d'un passionné par la transformation des individus et des organisations grâce au Fitness et au Biohacking

Catégorie : Coaching

“Qu’est-ce que je ne sais pas ?”

Dans son livre “L’argent, l’art de le maîtriser“, Tony Robbins interroge le gratin des investisseurs pour connaître ce qui fait leur succès. L’un d’entre eux, Ray Dalio, nous confie se poser souvent cette question: “Qu’est-ce que je ne sais pas ?“.

Photo by Joshua Sortino on Unsplash

Ray Dalio

Ray Dalio est le fondateur de Bridgewater Associates, la plus grande société mondiale de placements spéculatifs. En effet, elle possède des actifs sous gestion d’une valeur de 160 milliards de dollars alors qu’une grande firme de fonds spéculatifs n’en gère habituellement que 15 milliards (du moins en 2014, année de parution du livre).

Né dans l’arrondissement de Queens, à New York, c’est en travaillant comme caddie sur un terrain de golf que Ray a glané ses premiers conseils en investissements. C’est maintenant à son tour de nous partager ses conseils.

La majorité sont d’ordre financier et dépassent le cadre de ce blog. Néanmoins, l’un d’entre eux me semble applicable dans tous les domaines. Ainsi, quand Ray se trouve en présence de personnes très intelligentes et fiables, il se demande “Qu’est-ce que je ne sais pas ?“, sous-entendu que eux savent et que je devrais savoir.

Ce qui m’a très bien réussi pendant toute ma vie, c’est que je n’ai jamais affirmé tout savoir, que j’ai toujours su admettre mes faiblesses; que j’en connais peu à propose de ceci et de cela. Plus on apprend, plus on comprend qu’on en sait peu.

Ray dalio

L’ADN à quatre brins

Saviez-vous par exemple que l’ADN, notre information génétique, peut exister sous forme de quadruple brin ? Et bien moi, je viens de l’apprendre en lisant cet article. Cette information va pouvoir ouvrir de nouvelles voies de recherche notamment en épigénétique, la façon dont l’expression de nos gènes est contrôlée.

Trois clés pour apprendre ce qu’on ne sait pas

  • Garder l’esprit ouvert. Dites-vous que les informations qui semblent établies aujourd’hui peuvent être différentes demain. Soit que les choses peuvent changer au cours du temps, soit qu’elles n’ont pas été découvertes avant (cfr l’exemple de l’ADN à 4 brins).
  • S’engager dans une démarche d’apprentissage continu. Je suis régulièrement ébahi de ce que “l’ouverture d’une porte” peut en entraîner d’autres. Une sorte de champ infini de possibilités et d’opportunités.
  • Savoir bien s’entourer, et oserais-je dire, bien s’inspirer. Ne suivre les conseils que de personnes qui ont atteint les objectifs que vous visez, et de la manière qui correspond à vos valeurs et votre vision des choses.

Qu’est-ce que VOUS ne savez pas ?

Posez-vous cette question pour découvrir quel domaine de votre vie vous devriez approfondir. Question ou commentaire, j’y répondrai avec plaisir !

L’avenir a plusieurs noms. Pour les faibles, il se nomme l’impossible; pour les timides, il se nomme l’inconnu; pour les penseurs et les vaillants, il se nomme l’idéal.

Victor Hugo

Références

  1. L’argent, l’art de le maîtriser, Tony Robbins
  2. Quadruple-stranded DNA seen in healthy human cells for the first time

Mon défi part 4: pari gagné !

Photo by Nghia Le on Unsplash

Début juillet, je vous avais parlé de mon défi de réaliser la formation de coaching de Tony ROBBINS et Cloé MADANES en accéléré. Allons droit au but, c’est pari gagné ! J’ai envoyé les travaux correspondant à chaque module et j’ai réussi le quiz final. J’attends encore la confirmation écrite. Je ne vous cache pas ma joie car j’ai pu soumettre le 30ième jour, ce qui était en fait le délai minimum.

Une formation au top

Cette formation fut pour moi extrêmement riche en enseignements personnels et professionnels, avec la découverte de nombreux principes théoriques et de leurs applications pratiques. Voir Tony Robbins en action et avoir une analyse détaillée de ses interventions par des experts du domaine est incontestablement plus qu’enrichissant. Avec en plus l’avantage d’une formation en ligne qui permet flexibilité horaire et optimisation (j’ai souvent accéléré les vitesses des vidéos par exemple, ce qui m’a fait gagner entre 20 et 30% de temps je pense).

(Re)définir son identité

Parmi ce que j’ai appris cette semaine, j’ai envie de vous parler d’identité, cet ensemble de croyances, valeurs, expériences qui nous définissent.

Nous “recevons” et “acceptons” cette identité de nos parents, de nos amis, de nos collègues, etc.. Dit-on par exemple de vous que vous êtes ronchon ? Boute-en-train ? Rebelle ? Bon(ne) élève ? Cancre ? Ces termes, lorsqu’ils sont répétés, nous (auto) programment. Chose intéressante, le message s’ancre encore plus fort lorsque deux personnes parlent de nous en notre présence que si on s’adresse à nous directement.

Nous avons donc un vrai pouvoir sur les autres. Il est dès lors important, d’autant plus lorsque l’on a un rôle éducationnel (en tant que parent ou enseignant) ou de leadership, d’encourager plus que de diminuer les autres. Insistez sur leurs qualités, pas sur leurs défauts ! Ayez un impact positif sur les autres, pas destructeur !

Nous avons aussi ce pouvoir sur nous-mêmes. Cela peut impliquer un travail plus en profondeur de révision de nos valeurs (et de nos critères pour les satisfaire, en lien avec nos 6 besoins) et de nos croyances. Mais c’est tout à fait possible !

La règle des 2 millimètres

Ici, je tiens à remercier une ancienne collègue qui a aussi réalisé la formation. Lorsque je lui avais demandé ce qu’elle en pensait, elle m’avait notamment dit que c’était possible de la suivre en accéléré si on avait du temps libre. Et c’est une des choses qui m’ont décidé.

Je me rends de plus en plus compte que quelques mots peuvent induire de petites choses qui peuvent changer une vie. C’est la fameuse règle des 2 millimètres chère à Tony Robbins: un infime changement de trajectoire aujourd’hui conduira à une destination totalement différente dans le futur.

Et pour la suite ?

La question-clé que je me pose maintenant après la réussite de ce pari est: “que faire ensuite ?”. Comme je vous l’avais expliqué dans un article précédent, j’ai récemment perdu mon emploi. Je cherche donc activement un nouveau challenge et j’ai pour l’instant quelques opportunités en cours. Mais trop peu à mon goût. Une autre option serait de me lancer comme indépendant à temps plein. Faire le grand saut en quelque sorte !

Ce qui m’a plu dans cette formation, c’est qu’elle m’a donné un avantage supplémentaire quelle que soit la voie que je choisirai. Au vu de mon profil varié, je pense en effet pouvoir amener de la valeur de plusieurs façons:

  • Management en entreprise (stratégie, sous-traitance, transformation, gestion de projet et d’équipe)
  • Coaching d’indépendants pour un équilibre vie privée-vie professionnelle optimal
  • Accompagnement de (futurs) parents dans la relation avec leurs enfants
  • Développement de potentiel de personnes déterminées (athlètes par exemple)
  • Support au plus de 35 ans dans les transitions de vie (divorce, licenciement, deuil, retraite).

L’idéal étant pour moi de faire un peu de tout. 🙂

On verra très vite ce que l’avenir me réserve.

Merci d’avoir pris le temps de me lire ! Question ou commentaire, n’hésitez pas, j’y répondrai avec grand plaisir !

Références

  1. Robbins-Madanes Core 100 training
  2. How to raise your standards
  3. The 2-millimeter rule

Mon défi part 3: s’épanouir dans ses relations

Un couple regarde un coucher de soleil sur l'océan.
Photo by Bruno Aguirre on Unsplash

Et une semaine de plus consacrée à mon défi de réaliser la formation de coaching de Tony ROBBINS et Cloé MADANES en accéléré ! Cette fois, focus spécifique sur les relations (de tous types).

Besoins et relations

Comme expliqué la semaine dernière, nous avons tous 6 besoins à satisfaire. Ceux-ci peuvent être vus comme des réservoirs que nous devons remplir. Certains d’entre eux peuvent être plus importants, éventuellement en fonction du contexte (privé ou professionnel) ou en fonction de notre étape de vie.

Pour qu’une relation, de quelque nature que ce soit, soit épanouissante, il faut “simplement” qu’elle comble les 6 besoins des deux intervenants.

Quatre niveaux de relation

Niveau 1

Chaque partenaire se concentre uniquement sur la satisfaction de ses besoins propres. C’est du chacun pour soi en quelque sorte.

Niveau 2

Chaque partenaire veille à satisfaire les besoins de l’autre, mais uniquement si l’autre satisfait les siens en retour. On est dans la transaction.

Niveau 3

Chaque partenaire ne se focalise que sur les besoins de l’autre. C’est l’amour inconditionnel.

Niveau 4

On aime tout le monde, quel que soit son comportement (on arrive à différencier l’individu de son comportement). C’est le cas par exemple du Dalaï Lama ou de Mère Thérèsa.

Donner et recevoir

Ce qui est intéressant, c’est que nous pouvons satisfaire nos besoins à la fois en les donnant et en les recevant. Prenons le besoin d’amour par exemple. On ne peut jamais être certain de le recevoir. Par contre, on peut être certain de le donner.

Ainsi, plutôt que de se concentrer sur ce que l’on ne reçoit pas (assez), il peut être plus “constructif” de se focaliser sur ce que l’on donne.

Réunion de direction

Evidemment, c’est mieux si cela fonctionne dans les deux sens. Encore faut-il savoir comment satisfaire les besoins de l’autre. Quelles sont les règles du jeu à respecter ? Le/la partenaire se sent-il aimé(e) si on lui prépare une surprise ? Si on organise une sortie à l’extérieur ? Si on prépare une soirée cocooning ?

On peut en effet avoir une super intention mais “manquer notre objectif” simplement parce que l’on n’utilise pas l’approche adaptée à notre partenaire, la bonne règle du jeu.

Dans ce cas, dédier une discussion au sujet de manière régulière peut s’avérer bénéfique pour la relation. Quelques critères à respecter:

  • la discussion se fera idéalement à l’extérieur (endroit neutre),
  • chacun s’exprime pendant 15-20 minutes à tour de rôle,
  • le partenaire écoute, pose des questions pour bien comprendre ce qui est discuté et prend éventuellement des notes,
  • le couple définit ensuite ensemble un plan d’action réaliste à mettre en place d’ici la prochaine discussion.

Résonance personnelle

Je ne vous cache pas que cette formation, avec ses vidéos parfois très émotives et tous ses exemples concrets, résonne énormément chez moi.

D’une part, parce qu’involontairement, on se sent connecté aux situations vécues présentées, parfois très douloureuses.

D’autre part, parce que je ne peux m’empêcher de repenser à des situations passées, privées ou professionnelles, et que cela remue donc des souvenirs pas toujours agréables.

Heureusement, ce nouveau savoir et ses nombreux outils me permettent de mieux comprendre certaines situations et comment mieux agir dans le présent et le futur… et ne pas se laisser emprisonner dans le passé.

Enfin, j’aime à penser que je vais pouvoir aider de nombreuses personnes à avancer dans leur vie, que ce soit pour échapper à leur douleur, pour s’épanouir personnellement, pour développer la meilleure version d’eux-mêmes et/ou pour transmettre à leur tour.

Question ou commentaire, j’y répondrai avec plaisir !

Rendez-vous la semaine prochaine pour savoir si j’arriverai au bout du défi dans les temps ! Il me reste 6 modules sur 16 et l’examen.

Références

  1. Robbins-Madanes Core 100 training
  2. Do you need to feel significant ?
  3. 6 core human needs by Anthony Robbins
  4. How good of a partner are you ?

Mon défi part 2: les 6 besoins humains

Photo by Daniel McCullough on Unsplash

J’ai poursuivi mon défi personnel cette semaine en découvrant 2 nouveaux modules de la formation de coaching “Core 100” de Tony ROBBINS et Cloé MADANES.

Une des thématiques abordée était la psychologie des besoins humains, dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui.

Nos comportements sont ainsi notamment influencés par 6 besoins, qui vont définir nos priorités. Nous devons en effet satisfaire ces 6 besoins, de manière consciente ou inconsciente, pour nous sentir heureux et épanoui.

Nos 6 besoins

La certitude/le confort

Nous sommes tous en recherche de stabilité en ce qui concerne nos besoins fondamentaux que sont la nourriture, le logement et les autres ressources matérielles. Cette certitude peut aussi s’obtenir grâce à notre état d’esprit (attitude positive ou foi religieuse par exemple).

L’incertitude/la variété

Nous avons aussi besoin de changement, de variété, au travers par exemple de changement de décor, d’activité physique, de divertissement, sautes d’humeur, etc..

La signification/l’importance

Tout le monde a besoin de se sentir spécial, unique, important ou nécessaire d’une manière ou d’une autre. Ce besoin peut être satisfait en obtenant la reconnaissance des autres ou de nous-mêmes. Si ce besoin n’est pas rencontré, on peut par exemple se faire sentir important en adoptant un comportement inapproprié ou en insistant auprès des autres sur l’ampleur et la complexité de nos problèmes. Nous faire remarquer par tous les moyens en quelque sorte.

L’amour/la connexion

Les êtres humains ont besoin de se sentir liés à quelqu’un ou à quelque chose: une personne, un idéal, une valeur, une habitude et un sentiment d’identité. Cette connexion peut prendre la forme d’un amour ou simplement d’un engagement intense (on peut par exemple se sentir connecté par le biais d’une interaction agressive).

La croissance

Tout dans l’univers est soit en croissance, soit en train de mourir – il n’y a pas de troisième alternative. Nous ne sommes pas satisfaits spirituellement si nos capacités ne sont pas en expansion, si nous ne nous sentons pas évoluer.

La contribution

Tout comme nous ne pouvons survivre sans que les autres ne contribuent d’une manière ou d’une autre à notre bien-être (aucun bébé ne grandit seul), nous ne pouvons nous épanouir spirituellement si nous ne contribuons pas aussi aux autres.

Des besoins aux priorités

De manière générale, les quatre premiers besoins sont considérés comme fondamentaux. Ils sont liés à notre individualité. Chacun d’entre nous doit les satisfaire à un certain niveau. Les deux derniers besoins sont quant à eux de nature plus spirituelle en nous reliant à quelque chose de plus grand que nous, au collectif. Ils sont de ce fait indispensables à notre épanouissement personnel.

Par ailleurs, nous avons en général deux besoins qui prédominent parmi les six, ce qui explique en partie que nous n’avons pas tous les mêmes priorités. Ceci influence dès lors fortement tout type de relation, en fonction que ces besoins principaux soient similaires ou différents (voire opposés). Une personne qui apprécie la certitude vivra une vie radicalement différente de celle d’un individu qui apprécie l’incertitude/la variété. De même, une personne qui se concentre sur la signification/l’importance aura une interaction avec les autres très différente de celle dont le besoin numéro un est l’amour/la connexion.

Fort heureusement, une différence de besoins n’implique pas qu’une relation (amoureuse, amicale, professionnelle, etc.) ne puisse être agréable ou positive. Au contraire, prendre conscience de cette différence peut permettre de mieux comprendre l’autre et de s’enrichir mutuellement.

Lorsque nous savons quels sont les besoins auxquels une personne accorde le plus d’importance, nous pouvons rapidement comprendre

  • un grand nombre de choix et de schémas émotionnels de cette personne,
  • certains des comportements récurrents dans les relations de cette personne,
  • comment communiquer avec la personne d’une manière qu’elle appréciera et
  • quelles décisions sont susceptibles de lui apporter un nouveau niveau de clarté et d’épanouissement.

Comment satisfaire nos besoins

Chacun d’entre nous a dès lors établi des moyens de satisfaire ses six besoins de manière positive, négative ou neutre. Il y a en effet toujours un moyen de satisfaire un besoin ; la compétence consiste à trouver un moyen durable qui vous procure plus de plaisir et de bienfait que de douleur.

Toute activité, action ou émotion qui satisfait au moins trois besoins à un niveau élevé devient, en fait, une dépendance. Celles-ci peuvent également être positives, négatives et neutres.

Il peut exister des contradictions et des paradoxes quant à la manière de satisfaire les six besoins. Par exemple, le besoin de signification est souvent contradictoire avec le besoin d’amour et de connexion, car il est difficile d’aimer quelqu’un qui a besoin de se sentir important tout le temps. Le besoin de certitude est quant à lui contradictoire avec le besoin d’incertitude et de variété.

Croyances et besoins

Si les six besoins sont universels, les différences de comportement pour les satisfaire se retrouvent dans nos systèmes de croyances. Nos croyances sont en quelque sorte “les règles du jeu“.

Le même besoin humain peut ainsi être satisfait de manières très différentes.

  • par exemple, pour deux personnes qui considèrent l’amour/la connexion comme leur besoin numéro un, cela signifiera pour l’une avoir des problèmes suffisamment importants pour que les gens aient de la sympathie et s’occupent d’elle alors que pour l’autre, cela signifiera trouver constamment des moyens de donner et de faire plaisir aux autres.
  • Ou encore, pour deux personnes qui ont la signification comme besoin principal, l’une pourra satisfaire ce besoin en rivalisant avec les autres ou en les critiquant, tandis qu’une autre sera plutôt dans l’aide ou la contribution.

Bref, ces règles sont aussi illimitées et individuelles que les humains qui vivent sur cette planète.

Le tout est d’utiliser des règles qui nous font du bien, qui sont bonnes pour nous et qui, en fin de compte, servent le bien commun.

A défaut, nous devrons remplacer ces règles par de meilleures grâce à un coaching adapté. C’est ce que propose notamment la formation “Core 100“. 🙂

Si question ou commentaire, j’y répondrai avec grand plaisir !

Références

  1. Robbins-Madanes Core 100 training
  2. Do you need to feel significant ?
  3. 6 core human needs by Anthony Robbins

Mon défi part 1: Pourquoi Tony Robbins ?

Il y a environ deux semaines, je vous parlais de mon défi de juillet. Je me suis en effet engagé à consacrer tout mon temps libre à une formation de coaching. Mais pas n’importe laquelle ! Le “Core 100” de Tony Robbins et Cloé Madanes.

Qui est Tony Robbins ?

Un autodidacte

Tony Robbins, qui a fêté ses 60 printemps début 2020 , est le père du coaching.

Issu d’un milieu modeste, il a vécu une enfance et une adolescence difficiles. Il a ensuite décidé de transformer sa vie en participant à des séminaires de développement personnels (notamment de Jim Rohn).

Autodidacte, il s’est instruit en lisant des centaines de livres en quelques années. Assoiffé de connaissances, il recherche constamment ce qui est applicable efficacement. Il a également pris l’habitude de rencontrer et d’interroger des personnes de tous milieux qui accomplissent l’extraordinaire.

“Success is doing what you want to do, when you want, where you want, with whom you want, as much as you want.”

Tony Robbins

50 millions de vies transformées

Son site officiel le définit comme

  • “entrepreneur,
  • auteur à succès du NY Times,
  • philanthrope,
  • stratège de vie et d’affaires numéro 1 du pays” (NDLR des USA mais je pense qu’on peut dire du monde) .

“Depuis plus de quatre décennies, plus de 50 millions de personnes ont apprécié la chaleur, l’humour et le pouvoir de transformation de ses événements de développement personnel et professionnel.”

“Auteur de six livres à succès internationaux, Tony Robbins a permis à plus de 50 millions de personnes de 100 pays de se prendre en main grâce à ses programmes de formation audio, vidéo et de vie. Il a créé le premier programme de développement personnel et professionnel de tous les temps (…).”

“We can change our lives. We can do, have, and be exactly what we wish.”

Tony Robbins

Plus de 50 entreprises à son actif

Il “est le président d’une société de portefeuille composée de plus de 50 entreprises privées dont le chiffre d’affaires combiné dépasse les 6 milliards de dollars par an.

Il a été honoré par

  • Accenture comme l‘un des “50 meilleurs intellectuels d’affaires au monde”,
  • Harvard Business Press comme l’un des “200 meilleurs gourous d’affaires” et
  • American Express comme l’un des “six meilleurs dirigeants d’affaires au monde” pour l’accompagnement de ses clients entrepreneurs.”

“If you do what you’ve always done, you’ll get what you’ve always gotten.”

Tony Robbins

Des clients de tous horizons

“Il a travaillé avec

  • trois présidents américains,
  • des artistes de premier plan – d’Aerosmith à Green Day, en passant par Usher et Pitbull,
  • des personnalités comme Mère Teresa et Lady Diana ainsi que
  • de nombreux athlètes comme Serena Williams, Andre Agassi, les Golden State Warriors et récemment Conor McGregor.

De nombreux chefs d’entreprise milliardaires lui demandent également conseil (…).”

“The quality of your life is the quality of your relationships.”

Tony Robbins

Un philanthrope

“Grâce à son partenariat avec Feeding America, Tony Robbins a fourni plus de 500 millions de repas au cours des cinq dernières années à des personnes dans le besoin. Il est en passe de fournir un milliard de repas au cours des cinq prochaines années.

Tony Robbins a également lancé des programmes dans plus de

  • 1 500 écoles,
  • 700 prisons et
  • 50 000 organisations de services et refuges.

Il fournit de l’eau douce à 250 000 personnes par jour en Inde afin de lutter contre les maladies d’origine hydrique, qui sont la première cause de mortalité infantile dans ce pays.”

“It is in your moments of decision that your destiny is shaped.”

Tony Robbins

Une force de la Nature

Mesurant près de 2 mètres, avec une voix aussi unique que puissante, il en impose ! Et ce n’est rien à côté des véritables prouesses sportives qu’il réalise grâce à une hygiène de vie impressionnante.

On a en effet évalué que lors de ses évènements comme “Unleash the Power Within (UPW)”, il effectue environ 2000 sauts et brûlait jusqu’à 11300 calories. L’équivalent de 2,5 marathons consécutifs et de 2 matches de basket-ball en NBA !

Why live an ordinary life, when you can live an extraordinary one.

TONY ROBBINS

“I am not your guru”

Si vous voulez en savoir plus, le documentaire qui lui est dédié sur Netflix vaut largement le détour (trailer) !

Stay committed to your decisions, but stay flexible in your approach.

TONY ROBBINS

Ce que j’apprécie chez lui

En résumé, il représente pour moi le top du top ! Tant dans ses connaissances et son approche que dans sa mentalité et son authenticité.

L’UPW de Londres en 2019

En avril 2019, j’ai eu l’occasion de participer à Londres à “Unleash your Power Within”. Quatre jours de folie avec environ 12000 personnes, venant d’environ 70 pays ! Avec la fameuse marche sur le feu. Une expérience inoubliable !

Il incarne aussi pour moi ce qu’il enseigne, ce qui le rend inspirant à mes yeux.

Sa formation de coaching

Impressionné par l’efficacité de sa méthode, la formation de coaching qu’il a développée avec Cloé Madanes me semble dès lors être aujourd’hui l’étape suivante pour moi. Elle me permettra en effet de combiner

  • ma nature de chercheur,
  • mon intérêt pour l’entrepreneuriat international,
  • mon amour du travail postural et du Fitness personnalisé, ainsi que
  • ma passion pour le coaching.

Une opportunité énorme de passer un cap.

Mes premières impressions

Je viens d’entamer le 3ième module sur 16 (sans compter les nombreux bonus offerts).

Chaque module se base sur une intervention filmée de Tony, qui est ensuite disséquée et commentée.

Nous avons également chaque semaine l’occasion d’interagir pendant environ 1h avec une(e) autre étudiant(e). Cela nous permet de nous entraîner en toute bienveillance. Cette première semaine, j’ai ainsi pu échanger avec Selina, une étudiante irlandaise, sur nos motivations, comment servir nos clients et comment garder confiance en nous.

Bref, j’adore ! 🙂

Suite au prochain numéro !

N’hésitez pas à me contacter si question ou commentaire !

Références

  1. Site officiel de Tony Robbins

Mon défi pour ce mois de juillet

On n’avance jamais plus vite que quand on se lance un défi !

Des séminaires boostant comme le Comeback challenge de Tony Robbins (en cours cette semaine) créent l’environnement idéal pour cela.

Voici donc mon défi de juillet ! Je m’engage à dédicacer tout mon temps libre du mois à la formation de coaching de Tony. Cela fait longtemps que j’y pense et que je la postpose par crainte financière. Mais comme j’ai la chance d’avoir dans mon entourage des personnes sur qui compter en cas de besoin, ce risque est finalement mitigé pour l’instant. Alors, il faut savoir saisir les opportunités quand elles se présentent !

En totale résonance avec son expertise, son énergie et ses valeurs, je suis convaincu que sa formation me fera atteindre un palier supérieur. Rapidement. Et d’amener une énorme plus-value à toutes les personnes qui me font déjà confiance et à celles qui le feront dans un futur proche.

Le changement passe par l’éducation… et l’action ! Alors go !

Et une petite musique pour se motiver !

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén